[Santé] Maladies non transmissibles : déjà 74 000 décès en 2022 au Cameroun

Chiffre du rapport de suivi des progrès dans la lutte contre les Maladies non transmissibles (MNT) de l’OMS. Il s’agit notamment du diabète, les cancers, les maladies cardiovasculaires et les affections chroniques des voies respiratoires. Selon le rapport de suivi des progrès dans la lutte contre les MNT, 74 100 décès sont dus à ces MNT au Cameroun, sur une population de 25,8 millions de personnes. Soit 38% de morts contre 35% en 2020 où 82 700 morts avaient été enregistrés. Selon la situation épidémiologique des MNT au Cameroun, 30% de la population (soit plus de 7 millions de personnes) souffrent d’hypertension artérielle. HTA. D’après les professionnels de la santé, 60% des personnes atteintes du diabète ne connaissent pas leur statut au moment du dépistage. Mais, le Cameroun ne dispose pas de plans actuels de prévention et de contrôle des MNT ; encore moins d’un plan de financement de celles-ci. Pour y parvenir, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) préconise en premier lieu d’enquêter sur les facteurs de risques ; d’élaborer des politiques et plans multisectoriels nationaux pour atteindre les cibles nationales d’ici 2025 ; de prendre des mesures de réduction de la demande de tabac à travers entre autres, l’augmentation des droits d’accise et des prix. Ce qui contribuera à rendre les produits du tabac moins accessibles. Selon l’OMS, les MNT sont responsables de près de 74 % des décès dans le monde. Leur développement est principalement imputable à quatre facteurs de risque majeurs : le tabagisme, le manque d’activité physique, la consommation excessive d’alcool et une mauvaise alimentation.