[NOSO] l'armée tue et expose un général séparatiste à Bafut

Surnommé « One blood », il a été neutralisé lors d’une opération spéciale le 23 décembre 2022.

Aucune communication sur la mort du combattant séparatiste n’a été faite par l’armée. Mais les images de son corps font le tour de la toile. Dénommé « One blood », il a été tué, selon des sources, au cours d’une opération spéciale de l’armée camerounaise à Bafut, dans la région du Nord-Ouest.

Son corps a ensuite été exposé comme un trophée de guerre dans une place publique à Bambui 4 corners dans l’arrondissement de Tubah, toujours dans le Nord-Ouest, avant d’être enterré le lendemain 24 décembre. L’exposition des corps des combattants séparatistes par l’armée est devenue banale dans les deux régions anglophones en crise depuis six ans.

Par cette action, l’armée montre les visages des combattants tués aux populations locales dont une partie doute parfois de leur mort. Elle envoie également un message aux autres séparatistes de déposer les armes au risque de subir le même sort que leurs congénères. Une exposition des victimes condamnée par des ONG de défense des droits humains.