[NOSO] l'armée expose la dépouille du chef rebelle dans les rues de kumba

Les populations de la localité se sont rassemblées ce vendredi 15 juillet 2022 pour voir et témoigner de la mort du redoutable chef ambazonien du Lebialem, sous l’encadrement du Bataillon d’Intervention Rapide. Ce n’est plus qu’un secret de polichinelle. Oliver Lekeaka, dit Field Marshall est mort. Le redoutable chef rebelle séparatiste, monarque auto-proclamé du département du Lebialem dans la région du Sud-Ouest est tombé dans un guet-apens de l’armée camerounaise dans la nuit du mardi 12 juillet 2022 à Menji dans les encablures de la localité de Takwai, limitrophe au Upper Bayang. Les forces de défense et de sécurité se sont saisies de sa dépouille et l’ont transportée à bord d’un hélicoptère vers Kumba. Et depuis elle est brandie comme un trophée de guerre. Alors que de nombreuses populations étaient encore sceptiques et doutaient de la véracité de cette nouvelle du décès de Field Marshall, l’armée a décidé d’exposer sa dépouille dans les rues de Kumba (Sud-Ouest) ce vendredi 15 juillet 2022 pour confirmation. De nombreuses populations se sont rassemblées à la BICEC Junction de Kumba, pour voir et témoigner qu’il s’agit bel et bien du redoutable chef de guerre, patron des « Red Dragons » qui a semé la terreur dans le département du Lebialem pendant six années de suite. Des sources médiatiques locales font savoir que son corps sera également exposé dans d’autres localités de la région du Sud-Ouest, malgré son état de décomposition. Cependant, la polémique continue d’enfler sur les réelles circonstances de sa mort. Des sources proches de la cause sécessionniste soutiennent que Olivier Lekeaka n’a pas été tué par des soldats camerounais, mais plutôt par un de ses propres affidés, contre une récompense de 10 millions de FCFA, puis remis aux forces de défense et de sécurité camerounaises. Jusqu’à présent, aucune déclaration officielle de l’armée n’a été faite sur sa mort.