[Politique] Paul Biya redonne la légitimité aux 12 membres du conseil d'elecam

Un décret du président de la République Paul Biya nomme deux nouvelles personnalités au sein dudit Conseil, tandis qu’un autre décret renouvelle le mandat de 12 membres forclos depuis au moins un an. Le conseil électoral d’Elecam a deux nouveaux membres S.E Paul Biya, président de la République du Cameroun Le chef de l’Etat a signé ces deux décrets mardi 12 juillet 2022. Le décret N°2022/298 porte nomination de deux membres du Conseil électoral d’Elections Cameroon (Elecam). Il s’agit de Clémence Claire Epoh née Ngo Hagbe Bell et Nga Gaspar Thairinyuy. Ils remplacent respectivement Delphine Tsanga Tsogo décédée en juillet 2020 et Mbu Peter décédé dans la nuit du 16 juin 2022 des suites d’un accident de la circulation sur l’axe Abong-Bang-Bertoua. Le décret N°2022/297 porte renouvellement du mandat du président, du vice-président et de certains membres du Conseil électoral d’Elections Cameroon pour une période de quatre ans. Il s’agit du président Enow Abrams Egbe ; de la vice-présidente Amugu née Abena Ekobena Appoline Marie. 10 membres de ce Conseil ont aussi vu leur mandat renouvelé pour une période de quatre ans. Il s’agit de Cécile Bomba Nkolo ; Njeuma née Dorothy Limunga Effange ; Sadou Daoudou née Lady Bawa ; Adamou Ali ; Dieudonné Belel Amougou ; Pierre Roger Efandene Bekono ; Thomas Ejake Mbonda ; Haman Dahirou ; Jules Mana Nschwangele et Elie Mbonda. Arrivé à expiration depuis des mois pour certains et depuis plus d’un an pour d’autres dont le président, le mandat de ces membres qui court depuis le 25 mars 2017, vient d’être renouvelé. Jusqu’ici, seuls quatre membres jouissaient encore d’un mandat légitime. Ainsi, pendant les quatre prochaines années, ces 14 membres feront partie des 18 qui vont exercer au sein du Conseil électoral, l’un des deux organes d’Elections Cameroon. Elecam est l’institution chargée de la gestion, de la supervision de l’ensemble du processus électoral et référendaire au Cameroun. Au regard du calendrier électoral du pays, ces personnalités de concert avec la direction générale des élections vont assurer la supervision des opérations électorales lors des sénatoriales de 2023, de la présidentielle, des législatives, municipales et régionales de 2025.