[Économie]la coopération entre l'UNESCO et le Cameroun renforcée

En visite officielle au Cameroun, la Directrice Générale de l’UNESCO, Madame Audrey Azoulay, a été reçue en audience par le Président de la République, S.E. Paul BIYA, au Palais de l’Unité, dans l’après-midi du dimanche 6 février 2022. Un entretien cordial, d’environ une trentaine de minutes, qui a permis au Chef de l’Etat et à son hôte de passer en revue « les grands sujets de coopération historique et actuelle » (selon les propos de Mme Azoulay) entre le Cameroun et l’UNESCO.S’exprimant devant la presse, la Directrice Générale de l’UNESCO a relevé les deux principaux sujets de coopération qui intéressent actuellement le Cameroun. Il s’agit, premièrement, de l’éducation. Evoquant la grave crise sanitaire due au coronavirus qui a touché le monde, la Directrice Générale a relevé que « le Cameroun est un des pays avec lequel l’UNESCO a mieux travaillé pour assurer la continuité pédagogique à travers l’enseignement à distance de diverses façons. » Elle a ajouté que « l’expérience du Cameroun est aujourd’hui utile pour toutes les zones où l’éducation est encore difficile car, nous sommes très attachés à défendre le droit à l’éducation pour toutes et pour tous. » Deuxièmement, le développement des radios communautaires, fruit du partenariat entre l’UNESCO et le gouvernement camerounais. A ce sujet, elle a indiqué que les radios communautaires sont importantes pour avoir une présence dans la diversité des langues, des cultures et des territoires surtout, avec une implication forte de la société civile, des jeunes, des journalistes, du monde culturel et du monde associatif. Invitée à apprécier les efforts du gouvernement dans la préservation du droit à l’éducation des enfants dans les régions troublées du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, la Directrice Générale de l’UNESCO a souligné l’importance du droit de tout enfant à l’éducation, précisant que toute atteinte à ce droit est un crime contre la Nation. L’école, a-t-elle conclu, est un lieu d’apprentissage et de protection pour les enfants. Il convient de noter qu’au terme de l’audience avec le Chef de l’Etat, Madame Audrey Azoulay a reçu la distinction d’Officier de l’Ordre national de la valeur.