[NOSO] 3 combattants séparatistes neutralisés à Ndop

Il s’agit du « général Fire of Bamuka » et ses deux complices.

L’attaque meurtrière a été menée par l’armée aux premières heures du 27 novembre 2022 dans la localité de Bamessing, arrondissement de Ndop, département de Ngo-Ketunjia, région du Nord-Ouest. Au cours de cette attaque, rapportent des sources, trois combattants séparatistes ont été neutralisés.

Il s’agit  « général Fire of Bamuka », dont le vrai nom serait Etienne Njoya. Deux de ses compères ont également été tués. La guerre contre les séparatistes continue de faire des ravages dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun. Déterminée à anéantir ces irrédentistes qui réclament la partition du pays, l’armée et les séparatistes s’affrontent dans une guerre hybride qui a déjà causé, depuis près de cinq ans, 4000 morts et près d’un million de réfugiés et déplacés, selon des Ong.

Mais ces derniers mois, le rapport de force semble se plier en faveur des forces de défense et de sécurité contre les séparatistes qui semblent perdre du terrain avec la mort de plusieurs de leurs chefs dans les deux régions.