<p>[Économie] 10 mille hectares de terre pour une agriculture industrielle au sud</p>

Henri Eyébé Ayissi, ministre des domaines du cadastre et des affaires foncières a reçu en audience, mercredi 07 décembre 2022, William Cannon, PDG de Fertile Ground, entreprise spécialisée dans l’agriculture de précision biotechnologique.

Dix mille hectares de terre, c’est l’espace que demande Fertile Ground au gouvernement camerounais pour créer une agriculture industrielle dans la région du Sud. Le PDG de cette entreprise a été reçu en audience mercredi 07 décembre par le ministre des Domaines du cadastra et des Affaires foncières, Henri Eyébé Ayissi.

Le projet de Fertile Ground vise à produire, à transformer des produits tels que le cacao, la banane-plantain et aura également un volet social.

« Notre objectif au Cameroun est de créer une agriculture industrielle qui aura un grand volet social. Nous allons de ce fait, améliorer la sécurité alimentaire, la qualité de vie des agriculteurs et de ceux qui travaillent dans le secteur agricole. », a déclaré William Cannon, pendant l’audience avec le ministre.

Autour de ce projet, l’entreprise de précision biotechnologique entend mettre en place des séances de formation en faveur des producteurs dans l’optique de les aider à moderniser leurs méthodes de production.

« Il y aura les petits agriculteurs que nous allons accompagner sur leur propre terre. Nous allons leur fournir la technologie, des conseils. Au même moment on va les inviter à venir nous accompagner. Et s’ils acceptent ils seront bien rémunérés. Ils auront l’opportunité d’être des actionnaires dans notre projet. Aussi, dans l’espace qui nous sera donné, nous allons faire des logements, il y aura de l’énergie, de l’eau potable. Nous mettrons également un programme de gestion des déchets municipaux. Ça deviendra une petite cité qu’on va appeler cité agricole. », a ajouté William Cannon

William Cannon était accompagné du président du Conseil régional du Sud, Emmanuel Elemva, qui voit en ce projet une proposition révolutionnaire.

« Vous imaginez, avoir 10 mille hectares de plantation industrielle et tous les agriculteurs dans les domaines diversifiés qui pourront bénéficier de l’expertise de Fertile Ground, des emplois qui seront créés, des taxes et je pense que du côté de la région du sud les populations que je représente ici, nous avons tout à gagner et je crois que c’est aussi ce que demande le président de la République, faire venir des investisseurs privés dans des partenariats gagnant-gagnant. »

La rencontre a été l’occasion pour le ministre Henri Eyébé Ayissi et ses collaborateurs d’édifier l’homme d’affaire américain, sur les différentes modalités d’acquisition des terres.