[santé]700 000 moustiquaires à distribuer dans la région de l'Est

Selon les responsables de la santé publique de cette partie du pays, le taux de mortalité lié au paludisme en 2021culminait à 34% avec 19% de décès survenus dans les formations sanitaires. Depuis ce vendredi 30 septembre, la délégation régionale du ministère de la Santé publique (Minsate) de l’Est, a lancé une campagne de santé. Dans le cadre de cette nouvelle campagne de distribution, Cameroon Tribune de ce vendredi 30 septembre informe que 45 ménages par jour recevront des Moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (Milda) en zone rurale et 55 en zone urbaine. La même source indique que l’objectif à terme de cette nouvelle campagne pour le gouvernement camerounais est de réduire considérablement les ravages causés par le paludisme en assurant une couverture à 100% de toute la population. « Nous informons et sensibilisons sur les risques, les dangers du paludisme et sur l’installation et l’utilisation correcte de la Milda » explique Dr José Andjembe Essola, délégué régional de la santé publique à l’Est. La campagne débutée ce vendredi va également mobiliser les leaders, les décideurs, les autorités et les influenceurs à poser des actions concrètes en faveur du bon déroulement de la campagne. L’Objectif pour le gouvernement camerounais est de réduire considérablement les cas de paludisme dans cette partie du pays. Le Cameroun a enregistré 4.000 décès dus au paludisme en 2021, selon les chiffres actualisés rendus publics ce lundi par le ministère de la Santé publique, à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme. Transmis à l'homme par la piqûre d'un moustique femelle du genre Anopheles, le paludisme représentait un taux de prévalence de 24%, un taux de mortalité de 14%, 50% des hospitalisations et 30% des consultations ambulatoires, pendant la période étudiée, selon la même source. Les patients atteints de cette maladie sont en majorité des enfants de moins de 5 ans et des femmes enceintes.