[Politique] Pouvoir : finalement Franck Biya n'est pas si impopulaire qu'on le pensait

A chacune de ses escales dans le septentrion, Franck Emmanuel Biya a été accueilli par une foule d’hommes et femmes visiblement heureux de le voir.

Jusqu’au weekend du 6 novembre dernier, Franck Emmanuel Biya le fils du président de la République passait pour un homme impopulaire et surtout très discret. Seulement la récente tournée qu’il vient de faire dans les régions septentrionales amènent à voir que le fils du président Biya que certains affirment être son successeur à la tête de l’Etat, n’est pas si impopulaire que ça. A chacune de ses escales, il a été accueilli et suivi par une foule diverse visiblement très heureuse d’avoir l’enfant du Chef de l’Etat le weekend de la célébration de l’accession au pouvoir de son père. Certains de nos confrères de la presse en ligne ont indiqué par exemple pour ce qui est de Garoua que la ville était en liesse. Toutefois on se demande si Franck Biya se retrouve dans les régions autres que celles du septentrion, il aura toujours droit à cette marée humaine.

Notre confrère panafricain Jeune Afrique qui parle de cette tournée de Franck Biya dans le septentrion affirme que «la sortie très remarquée de l’aîné du Chef de l’État prête des ambitions de succession». Bien plus, le séjour du fils ainé de Paul Biya à Garoua «rappelle celui effectué par son père lors de son accession à la magistrature suprême. La visite de Franck Biya a ainsi le mérite de réactiver une vieille amitié et un axe Nord-Sud dont la solidité constitue, depuis quarante ans, le socle du pouvoir présidentiel. De là à voir le fils du chef de l’État en mission dans l’optique d’une prochaine transition, il n’y a qu’un pas», peut-on lire dans Jeune Afrique.