[Divers]une femme assassinée par un homme dans une auberge à sangmelima

Sangmelima, chef-lieu du département du Dja-et-Lobo, dans la région du Sud-Cameroun. Une jeune femme assassinée dans une auberge.

Selon nos informations, ladite Suzy, qui possède elle-même un bar à Sangmelima, a été aperçue le week-end dernier avec un homme d’une trentaine d’années, étranger et inconnu dans la ville de Sangmelima. Nos sources rapportent qu’après avoir courtisé la jeune Suzy, ils ont occupé une chambre dans un motel en ville.

Une fois les formalités accomplies, les deux amoureux se sont rendus au Copo Cabana, un snack de Sangmelima. De retour de cette sortie où ils ont été aperçus avec une des copines de Suzy, ils ont passé la nuit dans leur chambre d’auberge. Selon la réceptionniste, la nuit des deux tourtereaux a été très agitée, jusqu’à porter atteinte à la tranquillité des autres résidents du gîte.

Notre informateur nous raconte qu’ils ont été vus dans le bistrot de la demoiselle le lendemain matin, avant de retourner à l’auberge.

Une fois sur place, l’homme informe curieusement la réceptionniste qu’ils seront là pour un temps assez court. L’homme sort quelques instants plus tard et demande à la réceptionniste d’aller lui acheter une bouteille d’eau et d’eau minérale. Il laisse couler librement les robinets de la chambre, ferme la porte et annonce à la réceptionniste qu’il va vendre sa marchandise.

Suzy ne montre aucun signe de vie. Les robinets qui coulent constamment dans la pièce sont intrigants. La réceptionniste soupçonne. Elle frappe à la porte et appelle à l’aide. La porte a été défoncée. Découverte macabre. Horreur. Suzy est baignée dans une mare de sang, à genoux, les mains liées, ses chaussettes à la gorge. Elle a été assassinée par son petit ami du week-end.

La ville est prévenue. Les caméras de surveillance du Copo Cabana sont mises en service. Les forces de sécurité enquêtent sur le moindre indice. Aux dernières nouvelles, l’homme a été arrêté près de Mvomeka’a, le village de Paul Biya.

La famille de Suzy reste inconsolable.