[noso] sénatoriales, péril sur elecam dans le Nord-Ouest

En l'espace de quelques jours, deux responsables de l'organe chargé du processus électoral dans le nord ouest ont été tués.

 

Par Benjamin Akono

 

La psychose s’est emparé des autorités administratives et des populations dans le nord ouest. Et pour cause, le décès par assassinats de deux responsables d’Elections Cameroon dans la région.

Le premier s’appelle John Fai Kahy. Délégué d’Elecam pour l’arrondissement de Mbengwi dans le département de la Momo, il a été lynché par les populations dans sa concession à Bamenda. Connu sous le nom populaire de “In Charge”, John a été tué à New Road le 19 janvier dernier. Selon nos sources, il a été désigné comme commanditaire d’un vol par un bandit qui s’est introduit dans un domicile privé la veille. Selon le bandit, John aurait acheté tous les objets volés. C’est ainsi que l’homme a vu sa maison investie par les populations qui l’ont battu à mort. Son décès a été constaté plutard au PMI de Kwen dans le Nord Ouest. L’assassinat de ce responsable d’Elecam intervient après l’assassinat d’un autre cette fois là chef d’antenne Elecam de Jakiri dans la nuit du 18 au 19 janvier à Foncha Street à Bamenda. Des hommes armés l’auraient abbatu à l’entrée de son domicile vers 20 heures.

Ces assassinats jettent un vent de Terreur dans la classe politique et au sein des populations au moment où le collège électoral en vue des élections sénatoriales est convoqué pour le 12 mars prochain.