[Divers] Maroua : 4 présumés malfaiteurs dont un faux soldat du Bir aux arrêts

Ils sont soupçonnés d’agressions dans la capitale régionale de l’Extrême-Nord.

Ils sont dans les mailles de la police depuis quelques jours après une série de vols. Il s’agit d’un gang de 4 présumés malfaiteurs constitué de Mouhamed Salissou, 35 ans, Fadile Abdoulaye, un receleur de 26 ans, Yizida Moussa, complice de 32 ans et Ibrahim Rabbé, chef de gang âgé de 34 ans. D’après les enquêtes, tout est parti de l’agression d’un certain Mahamadou Abdoulaye au niveau de quartier Lougol à Maroua.

La victime avait été partiellement laissée pour morte. Il a été transporté d’urgence à l’hôpital avec un œil perdu et sa moto emportée. Quelques jours plus tard, le commissariat central de la ville reçoit une plainte d’un certain Saïdou qui se plaint de ce qu’il a transporté un faux militaire du Bataillon rapide d’intervention (BIR) au lieu-dit Avion Meles. Le présumé soldat  a demandé à être déposé au même endroit ou Mahamadou, un autre jeune agressé avait subi un coup sordide.

Une fois sur place, le faux militaire tente de s’emparer de la moto de Saouibou. Ce dernier résiste et permet à identifier son bourreau. En criant, la police est alertée et arrive aussitôt sur les lieux. Après les enquêtes, elle met la main sur Ibrahim Rabbé, un repris de justice condamné deux fois pour agressions et vols de moto. Son exploitation a permis de retrouver à son domicile une tenue complète du BIR qu’il dit avoir acheté à un militaire que la police n’a pas encore retrouvé pour l’instant.

Dans le même temps, la moto arrachée à Mouhamadou et qui lui a coûté la vie, a été retrouvée avec le receleur. Une descente de la police dans les domiciles des suspects a permis de mettre main sur un lot de pièces détachées de moto de différentes marques, une arme à feu, des armes blanches, des pinces et bien d’autres objets. Les suspects ont été mis à la disposition du tribunal militaire de Maroua.