[Divers] battue à mort par son mari et sa rivale

Bernadette Santania Alima est décédée le 16 septembre dernier après une énième violence conjugale. Les voisins du couple Mballa Bandolo ont de la peine à raconter les évènements qui ont conduit à la mort tragique de celle qui, il y a encore peu, tenait un comptoir où elle proposait des condiments au quartier Nsam, à Yaoundé. D’après des témoignages dudit voisinage et des membres de la famille, Bernadette Santania Alima, la quarantaine, s’est rendue chez une de ses sœurs au quartier Mvan, mercredi, car très mal en point. Ce qu’elle refuse de révéler à ses proches, c’est qu’il y a un peu moins d’une semaine, elle a été frappée violemment par celui avec qui elle est mariée depuis 2012. Ce dernier, d’après les voisins, était aidé dans son œuvre par sa maîtresse qu’ils hébergeaient depuis quelque temps déjà. En effet, Justin. M, entrepreneur et pasteur au parcours obscur avait recueilli dans leur petite maison au lieudit « Sovavinc », son ami et sa compagne venus du Nord-Ouest. Cependant, peu après le départ de son ami parti chercher un meilleur avenir, Justin. M aurait commencé à entretenir une relation amoureuse avec la compagne de celui-ci. Et depuis un peu plus de quatre mois, les deux tourtereaux s’y prenaient à deux pour frapper sur Bernadette Santania Alima. Du quartier Mvan où elle s’est rendue des jours après l’incident, elle sera transportée d’urgence dans une