[culture]Ndedi eyango enflamme la prison de nkongsamba

Mardi 1er novembre 2022, le co-fondateur d'Agriculture for Africa (A4A) a illuminé le pénitencier à l'occasion de la cérémonie de certification de la cohorte 2 des agripreneurs.

De l'inédit ! Journée à inscrire dans les annales de l'Histoire des prisons au Cameroun. Mardi 1er novembre 2022. Cérémonie de certification de la cohorte 2 des détenus de la prison principale de Nkongsamba. Un évènement goupillé par l'organisation américano-camerounaise Agriculture for Africa (A4A). Suffisant pour que le n°1 de la région, le gouverneur du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua effectue le déplacement de Douala pour le chef-lieu du département du Moungo. La deuxième cohorte des «Agripreneurs» A4A, composée de 30 jeunes incarcérés, a été lancée le 30 mars 2021 avec de nouvelles modalités d'enseignement. Les «agripreneurs» les plus performants de la première cohorte ont été les éducateurs et ont servi de modèles à la nouvelle cohorte. Mardi

1er Novembre 2022, 17 jeunes de cette cohorte ont reçu des parchemins.

A l'occasion, la cour intérieure de la prison principale de Nkongsamba s'est transformée en un antre culturel. Et pour cause, le Cofondateur de A4A, Prince Ndedi Eyango a arboré sa casquette de star, d'artiste de renom. «Nkongsamba» un de ses titres cultes est fredonné. Les pensionnaires se lâchent. Une chorégraphie s'improvise autour de l'artiste à la voix de stentor. Des déhanchements latéraux. Des pas de dance châtiés. Le régisseur de la prison, gardien du temple, soulève une foule dans une extase fusionnelle. Cris de joie. Youyous à n'en plus finir. Farotage interminable rvthme ces moments de communion entre le géniteur du Soul Botingo, les invites, les gardiens de prison et les nombreux détenus massés sagement dans cette cour.