[Éducation]Armand Claude abanda encourage la lecture au collège Vogt

C’était à l’occasion d’une dédicace de son ouvrage dans cet établissement ce 14 novembre 2022.

L’ouvrage est intitulé « Fils de prélat ». Il s’agit d’un roman de 168 pages divisé en cinq parties et écrit en 1986, alors que son auteur était encore élève en classe de Terminale au sein de cet établissement. Il y porte un regard plus ou moins critique de la prélature catholique dont l’une des caractéristiques majeures est le renoncement à une vie de famille.

Une tradition de lecture

Une expérience qui lui a donné l’envie de revisiter cet établissement afin de transmettre le goût de la lecture ainsi que l’envie d’écrire aux nouvelles générations. Il est donc clairement question pour lui de perpétuer cette tradition. Car, révèle-t-il, c’est son professeur de français de l’époque, l’ancien ministre des Sports, Augustin Edjoa qui fut son inspirateur. Aujourd’hui, l’ouvrage de celui qui est reconnu comme le Représentant-Résident de l’IAI-Cameroun, figure dans les programmes scolaires en Afrique et notamment au Gabon et au Congo. Une valeur sûre donc qu’il a tenue à remettre individuellement à chacun des apprenants de la classe de terminale avant de déposer 30 autres exemplaires à la bibliothèque de l’établissement.

L’écriture socle du multiculturalisme

Une cérémonie de dédicace qui arrive en prélude à la troisième édition du festival international de littérature dénommé « Les fous du livre », événement prévu du 07 au 10 décembre 2022 au Musée National et dont il est l’invité spécial. Il prendra ainsi place aux côtés de plusieurs autres auteurs, amateurs, curieux et passionnés de littérature venus d’autres pays, pour un moment d’échanges, de partage et de créativité dans l’objectif de promouvoir le multiculturalisme qui est l’essence même de la diversité culturelle.