[Économie] ngoumou, deux cultures de rentes pour s'autonomiser

Sous l’impulsion de la section, les sous-sections ont créé des champs semenciers de cacao et de palmier à huile. Objectif : permettre à ces organes de base d’engranger des ressources financières pour voler de leurs propres ailes.

L’autonomisation des militants tient à coeur Grégoire Saturnin Effa Messi, président de la section Rdpc Mefou et Akono Ouest. C’est ainsi que quelques mois après son élection à la présidence de cette unité politique lors du récent renouvellement des bureaux des organes de base du parti, il a mis à la disposition de chacune de ses seize sous-sections, des sachets pour les pépinières de cacao, de palmier à huile et des plants de cacao. Sans se faire ces dernières se sont immédiatement mises au travail, au point où quelques mois après, les pépinières de ces deux cultures de rente poussent de terre dans les différentes sous-sections comme des champignons.
Pour répondre à la demande sans cesse croissante venant des populations en général et des militants en particulier, certains présidents de sous-section ont multiplié le nombre de pépinières. Celles-ci sont entretenues au quotidien par les militants, principaux bénéficiaires des produits desdites pépinières. Le nouveau paradigme apporté par le président Grégoire Saturnin Effa Messi dans la façon de faire la politique dans l’arrondissement est très apprécié par la base militante. Elie René Willy Atangana Atanga, président de la sous-section Rdpc Ngoumou IV B indique : «ce n’est plus la politique du ventre depuis l’élection du président Effa Messi à la tête de la section. Les réalisations sont visibles. Il nous montre que nous pouvons nous développer, voler de nos propres ailes grâce à l’agriculture. Dans ma sous-section, tout le monde s’est lancé dans l’agriculture. Mon unité politique a bénéficié de 15.000 plants de cacao. Nos pépinières sont bien entretenues». Cyrille Depadoue Ndzinga Olama, président de la sous-section Rdpc Ngoumou VII B renchérit :«le président Effa Messi a fait du développement économique son cheval de bataille. Nous n’avons jamais vu cela. La création des pépinières dans chaque sous-section démontre que le développement est effectif. Les militants sont conscients des avantages qu’ils peuvent tirer en entretenant les pépinières, en suivant la ligne directrice tracée par le président de la section».
A ce jour, 73.000 sachets pour les pépinières de cacao, 20.000 pour les pépinières de palmier à huile et 20.000 plants de cacao ont été distribués aux militants par le bureau de la section Rdpc Mefou et Akono Ouest.