[Sport] Dr Jean Nyamsi : ‹‹ le football n'a pas de parti politique ››

« Quand tu défends les actions de la Fécafoot, demande aux uns de ne plus dénigrer les joueurs et tu restes positif pour la victoire des lions à la Coupe du Monde, ils disent que tu es un affamé, tu es Sam-soya, ESG, tu veux aller au Qatar, tu cherches un poste », soutient celui qui se présente comme l’allié de Samuel Eto’o, le président de la Fecafoot. Pour ce dernier, les points cités montrent juste ton patriotisme, la défense de ta nationalité, les encouragements accompagnés des ondes et les motivations positives aux lions indomptables du Cameroun. « Maintenant, la catégorie des camerounais qui souhaite la défaite des lions, critique les décisions de la Fécafoot, Insulte son Président, dénigre les joueurs et traite tout le monde qui supporte la Fécafoot et les lions indomptables de Sam-soya, ESG… » « Les points cités montrent le signe de patriotisme à quel niveau du puzzle ? Entre une personne qui rêve de voir son pays faire une bonne coupe du monde et l’autre qui souhaite sa défaite, qui est vraiment dans la sorcellerie ? Peut-on dire que les deux personnes ont la même nationalité ? Mes questions: Comment appelle-t-on la catégorie des personnes citées qui ne positive en rien, dénigre, insulte et veut tuer le rêve des guerriers patriotes ? », questionne ce dernier. Je demande aux uns et aux autres d’être raisonnable. La patrie d’abord et les oppositions politiques après « Le camerounais qui vante en longueur de journée les stats des adversaires du Cameroun et prédit même le massacre à la coupe du monde, ce genre de compatriote camerounais attend une récompense du pays victorieux des lions indomptables ? Je demande aux uns et aux autres d’être raisonnable. La patrie d’abord et les oppositions politiques après. Le football n’a pas de parti politique. C’est une association qui regroupe toutes les ethnies et les partis politiques du Cameroun ». « Nous demandons aux joueurs de ne pas jouer les partis politiques sur le terrain. Ils jouent pour le Cameroun et rien que pour le Cameroun. Apprenons à défendre l’intérêt commun et national. Le football reste encore notre seul bien précieux positif. Notre notation à l’échelle internationale sur tous les plans ne donne pas envie aux touristes de venir visiter le pays », a-t-il poursuivi.