[Société]la police judiciaire du centre arrête un policier révoqué devenu braqueur

En compagnie d’un complice, il a agressé et tué le nommé Djafarou au mois de Juin. La reconstitution de ce crime a eu lieu ce jour. Un ancien policier présumé coupable d’assassinat. Révoqué du corps des forces de sécurité camerounaises, Paul Marie Joel Owona, 41 ans, a été mis aux arrêts par ses anciens collègues. Il est accusé d’avoir, en compagnie de son complice Dieudonné Blaise Obama alias Adamou, tué le citoyen nommé Djafarou. La reconstitution de leur crime a eu lieu ce 5 Juillet 2022. Le Poste National de la CRTV a rapporté dans son journal de 17 heures de ce jour qu’elle s’est déroulée en présence du procureur de la République près les tribunaux d’instance de Ngoumou et de la Mefou-Et-Akono, Armand Mpinda. Les présumés assassins revenaient dans un endroit où ils avaient semé tristesse et désolation ces derniers mois. Le commissaire divisionnaire Moise Emane Emane, chef de la division de la Police Judiciaire du Centre a rappelé les circonstances de la disparition de l’infortuné Djafarou au micro de la radio nationale. « Le 14 Juin 2022, les nommés Paul Marie Joel Owona, 41 ans, inspecteur de police révoqué en compagnie de son acolyte Dieudonné Blaise Obama alias « Adamou » se sont rendus à Ebolowa. Ils ont ciblé très rapidement la voiture du nommé Djafarou. En tenue avec le grade d’officier, Owona a réussi à convaincre la victime pour une course. Ils ont conduit la victime au niveau de Mbankomo, l’ont violemment agressé assassiné », apprend-on. Son corps a ensuite été jeté au village Bidoung Bidoung par Mbankomo. C’est là-bas qu’il a été enterré. Tirant les leçons de cet incident malheureux, le commissaire Emane Emane donne des conseils aux populations. « Même si vous avez en face de vous un homme qui arbore une tenue, demandez-lui au moins sa carte professionnelle », suggère le haut gradé de la Police.