[SOCIÉTÉ] Réfugiés nigérians au CamerounLe retour au pays natal

   L'heure de retour au bercail a sonné pour les réfugiés nigérians du camp de Minawao, localité du département du Mayo-Tsanaga, dans région de l'Extrême-Nord. La deuxième phase du retour volontaire de ces victimes du conflit Boko Haram vient d'être lancée à Minawao. Les enregistrements, la distribution des kits et l'ambarquement des passagers, organisés par le Haut-Commissariat des réfugiés et ses partenaires se déroulent en ce moment sous le regard bienveillant des autorités administratives camerounaises et nigérianes et sur la supervision de David Dador Dibango, le préfet du Mayo-Tsanaga. Avant de rallier l'État de Borno au Nigéria, le cortège fera  escale à Maroua où les attend Midjiyawa Bakari, le gouverneur de la région de l'Extrême-Nord. Ce dernier, au nom du gouvernement camerounais, va se charger de les accompagner jusqu'à la frontière Cameroun-Nigeria ce jour où les attendent les autorités de Borno State du Nigéria.