[société] plusieurs détenus seraient morts de faim à la prison centrale de Yaoundé

De nombreux cas de décès sont dus à la faim

La colère gronde dans la prison centrale de Yaoundé. D’après le témoignage d’un détenu de la prison, rien ne va. Surpopulation, conditions d’incarcération exécrables, « des négociations avec le gouvernement au point mort », tel est décrite la situation à l’intérieur des murs de la prison.

Le témoignage provient du quotidien camerounais « émergence ». Le détenu anglophone interviewé, Penn Terrence Khan, dénonce en première position des arrestations qui n’ont pas lieu d’être. « J’appelle ça un enlèvement parce que nous avons tous été arbitrairement arrêtés et transférés dans des centres de détention éloignés de nos familles et de nos proches », dénonce-t-il.

« Encore une fois, comme nous le savons tous, la nourriture c’est la santé. De nombreux cas de décès sont dus à la faim, à la malnutrition, à l’absence de nourriture », raconte le détenu.

Aussi, il rajoute « l’absence de suivi médical adéquat et le refus de l’administration pénitentiaire de leur permettre de se rendre à un contrôle médical adéquat