[SOCIÉTÉ] Douala :la circulation des poids lourd bientôt réglementée

Un plan de circulation de ces camions est en cours d’élaboration par les autorités de la ville.

5319 accidents impliquant de gros porteurs ont été enregistrés en 2021à Douala. Parmi ceux-ci, 4121 accidents ont causé des dommages matériels aux usagers de la route. 989 accidents corporels, 206 accidents mortels et 1099 blessés, selon les chiffres rendus publics par le Groupement régional de la voie publique et de la circulation du Littoral en avril dernier. Suffisant pour créer un cadre de concertation entre camionneurs, mairie de la ville et autorités administratives pour réduire l’hécatombe.

Pour la 2e réunion de concertation tenue le 14 décembre dernier, un plan de circulation a été élaboré et devra être signé par le préfet avant sa publication. Ce plan défini de commun accord par la mairie de la ville et les camionneurs va à terme réglementer la circulation des camions dans la capitale économique. D’après la cellule des transports et de la mobilité urbaine, des sites appelé micro hubs seront créés, vers lesquels les marchandises seront distribués. Ils seront situés à l’Ouest, à l’Est et au Nord de la ville de Douala, et permettront de distribuer les marchandises vers leurs destinations.

Dans le sens entrant de la ville, les poids lourds devront s’arrêter au niveau de ces micros hubs ou des microzones logistiques implantées aux entrées de la ville ; lesquelles serviront de point de rupture de trafic des poids lourds et de diffuseur vers les zones industrielles et les autres pôles de trafic identifié.

Ces déplacements seront faits en fonction des horaires arrêtés dans le cadre règlementaire. Les marchandises qui n’auront pas pour vocation à transiter dans la ville de Douala devront utiliser la voie de contournement de la ville projetée, et dont les études sont finalisées et la réalisation bientôt effective. La stratégie de circulation des camions et le plan qui en sortira sont le fruit de l’approche participative entre la mairie de Douala et les camionneurs qui veulent également la limitation de la circulation des vieux camions.