[société] camwater, plus de 1000 compteurs volés depuis janvier à Yaoundé

Dernier en date, le vol de plus d’une centaine d’appareils survenu dans la nuit du 26 au 27 décembre dernier au quartier Mendong.

Les dégâts ont été constatés au petit matin par les habitants d’une dizaine d’immeubles du camp Sic. Leurs compteurs d’eau ont été dérobés de leurs emplacements sécurisés dans des grilles, visiblement arrachés ou coupés tout simplement de leurs jointures.

Des faits récurrents

Après signalement, les équipes Camwater de la Direction Régionale de Yaoundé s’y sont déployées afin d’évaluer les dégâts. « Nous avons dénombré plus d’une centaine de compteurs volés, certains dérobés les nuits d’avant », confie alors Dhahye Nasr Addine Younouss, directeur régional adjoint. Le responsable qui signale par ailleurs que le fait n’est pas nouveau dans la ville de Yaoundé et sur l’ensemble du territoire. Car, précise-t-il: « A Yaoundé depuis Janvier on a enregistré plus de 1000 compteurs volés ».

Obala est visée

Avant cet énième coup de vol du genre à Mendong, ces malfaiteurs avait pris pour cible dans la nuit 24 ou 25 décembre, le centre Camwater de la ville d’Obala. Les malfrats s’y étaient alors introduits par le plafond et avaient volé plus de 75 compteurs d’eau. Une plainte avait été déposée contre inconnu à la brigade territoriale de gendarmerie d’Obala.

Une énorme perte pour les abonnés

En cette période des fêtes de fin d’année, Dhahye Nasr Addine Younouss ne peut que déplorer les pertes subies, « Pour ce qui est des pertes immédiates, il y a un manque à gagner aussi bien pour l’entreprise que pour les clients. Lorsque le compteur est volé, il n’y a pas d’arrêt d’écoulement d’eau, on perd ces eaux que nous ne vendons pas. En plus, il y a un risque de fraude lié à la connexion directe. Et aussi, le client ne consomme pas l’eau ».

Pour le moment, la priorité est de reconnecter tous les clients au réseau d’eau. « Nous invitons les victimes à se rapprocher de l’agence d’Obili au lieudit « Biscuiterie » pour les formalités d’usage », ajoute-t-il.

Une enquête en cours

Selon le directeur régional adjoint Yaoundé Agglomération de la Camwater, des informations reçues, feraient état de ce que ces compteurs sont volés pour en extraire un métal qui sert a fabriquer des bijoux. Qu’à cela ne tienne, pour cet acte qualifié de criminel, une enquête est actuellement en cours comme le précise le responsable de la Camwater qui estime par ailleurs que tout le nécessaire sera fait pour ramener l’ordre en parallèle avec cette enquête.

En attendant, la Direction Générale en appelle à la vigilance des usagers du service public de l’eau potable et les encourage à sécuriser leurs installations de comptage en les mettant à l’intérieur des concessions et/ou dans des caisses métalliques.