[Santé] Malnutrition : 60,3% de moins de 5 ans atteints d'anémie au Cameroun

Ces chiffres ont été révélés au cours d’un atelier de formation et de sensibilisation des journalistes et blogueurs sur l’éducation nutritionnelle. Les chiffres ont alarmants. D’après le ministère de la Santé publique, 60,3% d’enfants de moins de 5 ans, 6 enfants sur 10 souffrent d’anémie. 57,1% des nourrissons de moins de 3 mois et 39, 5% de femmes âgées de 15 à 49 ans en souffrent également. Ce qui est une préoccupation majeure de santé publique au pays. Réduire le taux de prévalence des cas de carences en fer est un des objectifs visés par Nestlé Cameroun. L’agroalimentaire suisse a organisé le 7 juillet dernier à Douala, une session de sensibilisation sur l’importance d’une alimentation en fer à l’attention des journalistes et blogueurs. Il s’est agi d’astuces simples et pratiques pour consommer des aliments riches en fer au quotidien. Le rôle des médias étant important dans l’éducation des familles sur les questions de santé publique. Pour Dr Bulu Benedictus, « un enfant carencé en fer sera de petite taille et ne peut pas se défendre contre les infections. Les enfants carencés en fer sont moins intellectuels et ont un problème de rétention et de concentration. » Étant un minerai dont le corps a besoin pour son bon fonctionnement, le fer se retrouve en assez faible quantité de l’ordre de milligrammes. « C’est pourquoi, il faut consommer des aliments contenant du fer», conseille le pédiatre. Le nutritionniste Samuel Fotso recommande parmi les aliments riches en fer, la consommation régulière du haricot, du moringa, de la spiruline, des graines de pistache, de l’œuf, de la viande et du poisson, les fèves de cacao, les graines de courge par exemple. Il déconseille de consommer plus de 30% de lipides chaque jour et fait savoir que les mangues, oranges et autres fruits de saison sont particulièrement riches en vitamines C, principal constituant du fer. La session de sensibilisation des médias et blogueurs à Douala rentre dans le cadre de la campagne baptisée « Une Santé de Fer » promue par la multinationale agro-alimentaire Nestlé. Elle contribue à sa façon à la stratégie sectorielle de santé 2016-2017 de l’État qui encourage la promotion des bonnes habitudes alimentaires et nutritionnelles afin de réduire l’exposition des populations aux maladies dues à la mauvaise alimentation.