[politique]les militants du Rdpc à l'école des textes de base à febe village

La 4ème sous-section Rdpc « F » Mfoundi II a tenu sa conférence de sous-section tout récemment. Objectif : amener ses militants à maîtriser le fonctionnement du parti. Renforcer la maîtrise des textes de base du parti et les compétences politiques des responsables de base, dynamiser et appuyer l’action militante au sein des organes de base… Voilà entre autres quelques objectifs spécifiques sur lesquels s’est appuyée la 4è sous-section Rdpc « F » pour l’organisation de sa conférence de sous-section.Celle-ci, la toute première de cette jeune unité politique, s’est tenue il y a quelques jours sur le thème : « la maîtrise des textes de base du parti pour la promotion d’un militantisme politique assumé à la 4è sous-section Rdpc F ». Les travaux, qui ont mobilisé les délégués statutaires, une délégation de la section RdpcMfoundiII, ont connu plusieurs moments forts, notamment la présentation du planning d’activités de la sous-section de l’année en cours, la restitution des travaux en commission, une dizaine de discours et l’exposé sur le thème des assises. Parlant singulièrement de l’exposé relatif à la maîtrise des textes de base du parti, William Monayong, journaliste au Comité central du Rdpc qui le présentait, a fait savoir que rien ne peut se faire au sein du parti sans se référer, s’appuyer sur les textes de base qui régulent le fonctionnement du parti. D’après le journaliste et auteur du livre l’Appel du militant, chaque membre, chaque responsable a un rôle important à jouer, à l’instar des délégués qui sont des opérationnels. Il a ainsi fait allusion au délégué aux conflits et à celui des affaires économiques et financières.Le premier doit jouer un rôle d’apaisement, de réconciliation en cas de malentendu ou de crise au sein de la structure concernée. Le second doit réfléchir sur la politique à mettre en place pour renflouer les caisses soit de la sous-section ou du comité de base. Bref pour William Monayong, le parti est hiérarchisé, et bien structuré. Si chaque responsable, chaque militant se conforme aux textes de base, le Rdpc se portera très bien et sera bien arméet mieux aguerri pour les prochaines consultations électorales ». Au terme des travaux, la satisfaction se lisait sur tous les visages. « Nous sommes une jeune sous-section. J’éprouve un sentiment de joie par rapport au déroulement des travaux. Les responsables et les militants ont été édifiés à propos de la maîtrise des textes de base. Beaucoup sont élus mais ne maîtrisent pas toujours leur rôle, leur champ de responsabilité. Je crois qu’ils ont beaucoup appris », s’est réjoui Ferdinand Dzou, président de la 4è sous-section Rdpc « F » Mfoundi II. En clôturant les travaux, Ferdinand Dzou a invité ses militants à tourner le dos à la « prostitution » politiquemais à faire plus que jamais montre de fidélité et d’engagement vis-à-vis de leur parti, car c’est la seule formation politique qui rassure.