[Politique] Maurice Kamto : ‹‹ demain nous ne voulons pas faire un gouvernement pléthorique ››

Le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun Maurice Kamto indique que son parti politique a un souci de ne pas mettre sur pied une fois aux affaires, un gouvernement de masse. Au cours de la grande interview accordée le mois dernier à notre confrère Vox africa, le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) Maurice Kamto a été questionné sur le fait que son parti politique n’ait pas mis sur pied un secrétariat pour le secteur des transports. A la question de savoir si le MRC n’est pas préoccupé par les accidents de circulation et l’état des routes au Cameroun, l’ancien candidat à la présidentielle de 2018 indique qu’il y a eu besoin de ne pas être pléthorique. Le secteur de Transport préoccupe bel et bien le MRC. Il a été inclus dans un secrétariat en place. «…Demain nous ne voulons pas faire un gouvernement pléthorique. Si pour chaque sujet vous faîtes un secrétariat national pour le transport, vous faîtes un secrétariat national pour les routes…vous faîtes un secrétariat national pour la sécurité sociale, vous allez avoir même 200 vous n’aurez pas fini. Par contre il y a des secteurs d’activité, qui se complètent, qui vont ensemble. Et à ce moment-là, il y a un secrétariat national qui englobe cela», a-t-il déclaré. Questionné aussi sur l’intérêt que le MRC accorde aux questions de sécurité sociale, Maurice Kamto a profité pour préciser que son parti fait du libéralisme social et n’a pas une idéologie libérale. «Maintenant quand nous disons que nous ne laisserons personne sur le bord du chemin, vous avez dit que notre parti à une idéologie libérale. Non nous disons que nous faisons du social libéralisme. C’est ça l’idéologie du MRC. C’est une combinaison d’idéologie libérale avec l’idéologie sociale ou socialiste…parce que c’est une synthèse qui est la seule qui peut tenir dans le monde aujourd’hui. C’est pour cela qu’il y a eu l’effondrement du bloc socialiste en 1989…La dimension libérale pour nous c’est pour libérer les énergies que si vous voulez créer votre entreprise vous la créez. Le rôle de l’Etat c’est justement un rôle de régulation, un rôle justement qui fait jouer la solidarité. Vous devez travailler vous devez payer les impôts qu’il faut. Vous devez correctement payer vos impôts pour nous permettre en tant qu’Etat de faire jouer la solidarité, la fonction sociale de l’Etat. C’est pour ça que personne ne sera laissé au bord de la route», a déclaré Maurice Kamto.