[politique] les députés du grand Nord contestent ethnique du ministre à laminé ousmane mey

La cote de popularité d’Alamine Ousmane Mey est visiblement en grande baisse, y compris chez les siens qui n’en peuvent plus de ses nominations qualifiées d’ethniques.

La semaine dernière je révélais déjà un ensemble de nominations à la tête des projets à l’Extreme Nord où l’on retrouvait près qu’essentiellement ses proches.

Chose rarissime, trois députés du parti au pouvoir, le RDPC, se sont rendus la semaine dernière chez le Premier ministre John Dion Ngute pour lui signifier leur désapprobation. Les élus qui ont pris le bâton de pèlerin ne sont rien d’autres que Bara Julien, Nikina Pierre et Moussous Lississou, trois députés de la région de l’Extreme-Nord.

Ironie de l’histoire, le Premier ministre a reçu ce beau monde, quelques heures seulement après l’installation du coordonnateur et du coordonnateur adjoint du Programme Special de reconstruction et de développement de l’Exteme-Nord, les nommés Alhadji Magra Massou et Madjadoumbaye Jeremie.
Dion Ngute, en bon diplomate, a dit à ses interlocuteurs que les « problèmes du Grand-Nord sont du ressort exclusif du chef de l’Etat » et qu’il lui rendra compte dans les plus brefs délais.

Depuis quelques semaines, une fronde est enregistrée dans le Grand-Nord contre la politique qualifiée de discriminatoire pratiquée par Alamine Ousmane Mey dans ses différentes nominations. Il est accusé par ses frères de ne nommer que ses frères Kotoko.