[POLITIQUE] Elecam : cap sur les sénatoriales 2023

Les conseillers ont par ailleurs ajusté le budget alloué aux besoins prioritaires.

La 4ème session ordinaire du Conseil électoral de l’année s’est tenue le 22 décembre 2022 à Yaoundé. Il a planché sur les grandes lignes, les axes prioritaires en conformité avec l’enveloppe budgétaire de l’an 2023. Sans révéler le montant de l’enveloppe allouée, le président du Conseil électoral d’Elections Cameroon (Elecam), Enow Abrams Egbe, a demandé à ses collaborateurs de garder impérativement à l’esprit les difficultés majeures rencontrées dans l’exécution du budget qui vient de s’achever.

Il a  relevé « le fonctionnement très moyen »des commissions mixtes de révision des listes électorales et de distribution des cartes d’électeur et le poids conséquent des charges locatives des démembrements territoriaux d’Elecam. L’autre chantier majeur qui préoccupe Elecam est le renouvellement du parc biométrique arrivé en fin de cycle de vie. Le président du conseil électoral a prescrit à ses collaborateurs de garder à l’esprit que « leur ambition est de réduire et de maîtriser les charges de fonctionnement ».

De ce fait il a indiqué que le budget soumis à leur sanction « doit mettre un point d’honneur sur l’amélioration continue des conditions de travail de l’ensemble de nos travailleurs, l’immatriculation des sites domaniaux attribués à Elecam et la nécessité d’une formation de masse, ciblée et permanente, adaptée à nos besoins réels.» Dans l’immédiat, il a souhaité « une préparation quasi parfaite des élections sénatoriales en mars 2023. Ce qui requiert de manière intensive le renforcement des capacités du personnel mais aussi celle des points focaux logés au sein des ambassades et postes consulaires, dans le cadre de la révision annuelle des listes électorales et d’inscription de nos concitoyens de la diaspora ».