[NOSO]le pape demande la libération des otages

Le chef de l’église catholique dans le monde a appelé dimanche 25 septembre 2022 à la libération des cinq prêtes, une religieuse et deux fidèles. Le pape François demande la libération des prêtres enlevés à Mamfé Le Pape François (droits réservés) Huit personnes sont entre les mains des ravisseurs depuis 10 jours. Le 16 septembre dernier, des hommes armés ont kidnappé cinq prêtres, une religieuse et deux laïcs. Ils sont incendié leur église, la paroisse Sainte-Marie de Nchang dans le diocèse de Mamfé, région administrative du Sud-Ouest. Neuf jours après, le pape François appelle à leur libération. Le souverain pontife a lancé cet appel au terme d’une messe célébrée dans la matinée du 25 septembre 2022. Le pape a présidé cette célébration eucharistique à Matera, dans le sud de l’Italie. C’était à l’occasion de la clôture du Congrès eucharistique italien. Il en a profité pour prier pour les otages ainsi que les habitants de la province ecclésiastique de Bamenda, une zone en crise depuis 2016. L’appel du pape survient quelques jours après la confirmation de l’enlèvement par la Conférence épiscopale nationale du Cameroun. Le président de cette instance regroupant les évêques du pays Mgr Andrew Nkea, par ailleurs archevêque de Bamenda a donné des nouvelles des otages en fin de semaine dernière. Selon lui, les ravisseurs imposent le versement d’une rançon contre la remise en liberté des personnes détenues. D’abord fixé à 50 millions de FCFA, ils l’ont réduit de moitié par la suite. Dans une interview accordée à la Croix, Mgr Andrew Nkea a affirmé que l’église ne commencera pas à payer des rançons, alors qu’elle ne dispose pas des moyens financiers. A l’en croire, l’église n’est pas prête à céder aux conditions des ravisseurs au risque de leur donner la possibilité de continuer à accomplir des actes de même nature.