[NOSO] Prêtes kidnappés à Mamfe : les ravisseurs réclament une rançon

Neuf personnes ont été enlevées dans une attaque perpétrée vendredi 16 septembre contre une église de la région du Sud-Ouest anglophone. Des assaillants ont attaqué vendredi 16 septembre, une église catholique dans le village de Nchang dans les environs de la ville de Mamfe, région du Sud-Ouest. Selon le Conférence épiscopale nationale du Cameroun (CENC), les assaillants qui n’ont pas revendiqué leur appartenance à un groupe séparatiste ont exigé de l’argent pour libérer leurs otages qui sont au nombre de neuf personnes dont cinq prêtres, une religieuse nigériane et trois habitants. A en croire le révérend Humphrey Tatah Mbuy, porte-parole de la conférence épiscopale, les assaillants ont complètement brûlé l’église sauf l’autel. «Pour le moment, les ravisseurs demandent de l’argent. Ils n’ont pas dit à quel camp ils appartenaient», a expliqué le révérend Humphrey Tatah Mbuy. «C’est la première fois qu’on vit une telle attaque. Il y a déjà eu des enlèvements de religieux par le passé, mais c’étaient des cas isolés. Là, une attaque comme celle-là qui semble planifiée, l’église incendiée, neuf personnes enlevées, c’est un cas unique», a-t-il poursuivi. Pour l’heure, le gouvernement n’a pas encore officiellement réagi suite à cette attaque. Des enlèvements contre rançon sont devenus récurrents dans les régions anglophones en proie au séparatisme.