[Divers] Fraude électricité : 162 faux électriciens arrêtés

Ils sont considérés comme étant à la tête d’un réseau d’alimentation électrique constitué d’environ 100 ménages connectés. Lancée depuis 2020 par l’entreprise Eneo Cameroon (concessionnaire du service public de l’électricité au Cameroun), la campagne baptisée « baron de la fraude » a permis d’arrêter 162 faux électriciens. Ces derniers sont considérés comme étant à la tête d’un réseau d’alimentation électrique constitué d’environ 100 ménages connectés. Selon le concessionnaire, la fraude électrique pénalise les consommateurs honnêtes et l’économie nationale. Près de 70% de ses clients subissent 30% de consommation des clients ou consommateurs indélicats au Cameroun. En 2020, Eneo Cameroon accusait des pertes annuelles estimées à 60 milliards de FCFA du fait des activités des fraudeurs dans son réseau. « C’est largement plus du budget d’investissement d’Eneo pour 2020 (45,7 milliards), couvrant les besoins dans la production, la distribution, le commercial, et autres. C’est aussi l’équivalent d’au moins deux centrales solaires de 25 mégawatts, ou du raccordement au réseau électrique de plusieurs centaines de localités, ou encore plus d’1.800 000 nouveaux compteurs prépayés », ajoutaient les responsables de cette entreprise. Ce qui justifiait le lancement d’une campagne de lutte contre ces malversations qui violent l’Article 13 du Règlement de Service Eneo et sanctionnées par les articles 318 et 319 du code pénal Camerounais. Rendu à la deuxième année de cette campagne, Eneo Cameroon vient de rendre public les chiffres enregistrés au terme de l’année 2021. 427 « barons » de la fraude sont tombés dans les nasses de la police camerounaise, selon le bilan dressé par Eneo. Ce chiffre est nettement en hausse par rapport à l’année 2020 au cours de laquelle 60 usagers indélicats avaient été interpellés. Hausse de 367 sujets fraudeurs, mis à la disposition de la justice.