[Communication] Régulation des médias : de nouvelles sanctions

Réuni en sa 31è session extraordinaire le 28 juillet, le Conseil national de la Communication a examiné 17 plaintes à lui adressées. Les décisions qui en découlent font constater des suspensions allant de un à trois mois pour manquement à l'éthique et à la déontologie. D'autres sont consécutives à des carences observées au plan professionnel. Ces sanctions sont infligées aussi bien à des journalistes qu'à des directeurs de publication, à des programmes radio et TV et à des titres de journaux.