[Éducation]un besoin de 2000 enseignants au Nord

Le gap est encore grand dans certains établissements. Malgré les efforts des pouvoirs publics, le gap reste encore grand, en termes de personnel enseignant dans certains établissements. La région du Nord, tout comme les autres régions des zones d’éducation prioritaire, connaît un manque important d’enseignants. Qu’il s’agisse de l’éducation de base ou de des enseignements secondaires, le gap se creuse au fil des ans. Selon les informations recueillies auprès du sous-directeur des affaires générales à la délégation régionale des enseignements secondaires pour le Nord, Ahmadou Ahidjo, la base des données en termes d’enseignants affiche 5580 personnels enseignants. Mais la masse vacataire représente plus de 20 % de l’effectif global, avec notamment 3449 fonctionnaires et 307 contractuels. Parmi les lauréats des écoles de formation récemment sortis, 412 enseignants en cours d’intégration ont été affectés dans la région du Nord. Cependant, le phénomène de désertion persiste, avec ces jeunes fonctionnaires qui, une fois l’attestation de prise de service en poche, retournent dans leurs villes, en abandonnant les élèves à leur sort. Raison pour laquelle Madame le délégué régional des Enseignements secondaires du Nord, Hadidjatou Sadjo, épse Saidou, compte mettre le problème sur la table de discussion, lors de la réunion sectorielle consacrée à la rentrée scolaire, programmée le 8 septembre prochain. Du côté de l’éducation de base, la situation n’est pas différente. En attendant le redéploiement du personnel enseignant dans les tout prochains jours, 5333 enseignants ont servi dans la région du Nord au cours de la saison scolaire 2021-202...