[Économie] visite d'hommes d'affaire algérien au Cameroun, des opportunités en perspectives

A quelques jours de l’arrivée des chefs d’entreprises publiques et privées algériennes, les opérateurs économiques camerounais y voient une grande ouverture.

Une mission économique algérienne est attendue au Cameroun à la fin du mois de janvier 2023. Elle sera constituée, selon l’ambassadeur du Cameroun en Algérie, S.E Dr Hamidou Komidor Njimoluh, d’une centaine de chefs d’entreprises publiques et privées de ce pays ami du Cameroun. A quelques jours de cette importante visite, les chefs d’entreprises camerounais se préparent à tirer grand profit de cette opportunité, à travers des accords de partenariat, afin de consolider la coopération économique entre les deux pays africains. Zounedou Nsangou Mbombo, opérateur économique, directeur général de la structure Global Logistics Ltd, a été contacté par L’Action, pour parler des attentes liées à cette visite.

Zounedou Nsangou Mbombo : « Cette visite est réciproquement bénéfique »

L’Action : Quelle lecture faites-vous de la visite des opérateurs économiques algériens au Cameroun ?
Zounedou Nsangou Mbombo : Il s’agit d’une grande ouverture qui s’offre à l’économie camerounaise et aux chefs d’entreprises. Et nous devons nous mobiliser pour saisir cette opportunité. Car, au regard du potentiel économique de l’Algérie et du contexte mondial, nous devons soutenir et encourager cette initiative de coopération économique poussée entre le Cameroun et l’Algérie. En effet, j’ai eu le privilège de participer à la toute première édition du Salon africain des affaires, organisé en Algérie au mois de février 2022, puis au Forum économique Cameroun-Algérie, organisé par l’Ambassade du Cameroun à la même période. Ces deux évènements m’ont permis de découvrir le potentiel industriel et le dynamisme économique de ce grand pays qu’est l’Algérie.
Par ailleurs, depuis deux ou trois années, le contexte économique mondial fortement influencé par la pandémie du Covid-19 et la guerre en Ukraine ont fait en sorte que, nous subissons un taux d’inflation de plus en plus élevé dans tous les secteurs d’activité, la flambée des prix de transport des marchandises en maritime et en aérien. De plus, nous avons la mise en œuvre de la Zlecaf (Zone de Libre-Echange Continentale Africaine) qui serait un grand pas en avant pour l’Afrique car, constituera un marché unique à l’échelle du continent pour les biens et les services, les affaires et les investissements qui restructurera nos économies. Au regard de tout ceci, et compte tenu du fait que le gouvernement camerounais encourage la coopération économique entre les pays africains, cette visite est opportune et réciproquement bénéfique. Car, comment allons-nous continuer à traverser des océans pour aller chercher, acheter des marchandises que nous pouvons trouver dans notre continent dans des pays voisins à l’instar de l’Algérie, surtout qui ont les mêmes normes en qualité et à de meilleurs prix ?
Comment vous préparez-vous pour tirer profit de cette visite ?
Nous avons beaucoup à apprendre du modèle économique algérien et des entreprises algériennes. C’est pour cela qu’au sein de notre entreprise, Global Logistics Ltd, nous avons muri quelques projets dans les domaines de l’agro-industrie, de la logistique et du négoce international. Nous espérons convaincre et signer des accords avec une ou plusieurs entreprises algériennes. Nous voulons saisir cette opportunité pour booster notre croissance, et contribuer efficacement à l’émergence de notre pays, comme l’a prescrit le président de la République, Paul Biya. Et nous invitons nos confrères (entreprises Camerounaises) à saisir cette opportunité qui frappe à nos portes