[Économie] La publicité des produits décapants bientôt interdite au Cameroun

La décision du Conseil national de la publicité fait suite à des actions menées dans ce secteur par le ministère de la santé publique. La publicité des produits décapants bientôt au Cameroun. C’est ce qui ressort de la 1ere session du Conseil national de la publicité présidée le 12 octobre 2022 par le ministre de la Communication, René Emmanuel Sadi. «En outre, j’espère qu’avec l’impulsion donnée ici ce jour, les acteurs de la chaîne publicitaire prendront plus que par le passé, la mesure de leurs responsabilités au moment de la diffusion des messages publicitaires de promotion des produits susceptibles de porter atteinte à la santé des populations», a confié le secrétaire général du ministère de la Communication, Félix Zogo. Il s’exprime au micro de nos confrères de la CRTV. La décision du Conseil national de la publicité fait suite à des actions menées dans ce secteur par le ministère de la santé publique. En effet, une chaîne de télévision internationale avait diffusé un reportage réalisé au mois d’août dernier. Ledit reportage avait présenté les conséquences des boissons décapantes commercialisées. Le ministre de la Santé, Dr Malachie Manaouda a ensuite décidé de suspendre diverses entreprises parmi lesquelles Nourishka, Carimo, Mira Cosmetic et Ivalux Imperial.