[sport]Ballon d'or,le titre de meilleur buteur volé à Enow Nkembé

Bertrand Mani a été sacré « Meilleur buteur » de la saison aux Awards de la Fédération camerounaise de football samedi. Auteur de 20 buts, l’ancien attaquant de Colombe du Dja-et-Lobo n’était pourtant pas le premier à franchir cette barre, mais plutôt Enow Nkembe qui se voit « voler » son trophée. A la surprise générale, Bertrand Mani a été élu buteur de l’Elite One, devant Adolph Enow Nkembe. L’ancien attaquant de Colombe Sportive du Dja (annoncé à Cap Town City FC, en Afrique du Sud, et absent du groupe de Colombe lors des 3 première journées de l’Elite One) compte pourtant autant de buts (20) que l’ex sociétaire d’AS Fortuna (actuellement à Cancun FC, en D2 mexicaine), et ne l’a rejoint au classement qu’à la dernière journée, après avoir inscrit un quintuplé, contre un quadruplé pour son rival. Pour justifier la récompense de Mani au détriment de Nkembe, la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) affirme que le premier a eu moins de temps de jeu que le second. C’est un critère atypique, sachant qu’en cas d’égalité, c’est souvent le premier à atteindre un nombre donné qui est récompensé. Par ailleurs, la Fécafoot aurait pu récompenser les deux, comme l’Angleterre l’a fait avec Heung-Min Son et Mohamed Salah, co-meilleurs buteurs de la Premier League la saison dernière (23 buts chacun). Quoi qu’il en soit, ce n’est qu’une suite logique. En effet, comme nous le disions déjà hier, Nkembe n’était pas nominé dans aucune catégorie du Ballon d’or camerounais. En revanche, Mani concourait pour le titre de joueur de l’année, aux côtés du lauréat Marou Souaibou (Coton Sport FC de Garoua), et de Ramses Donfack (Eding Sport FC). Celui d’Espoir mettait aux prises Patient Wassou (Coton Sport), élu devant Harrison Djonkep (Eding Sport FC) et Yannick Noah (Dragon de Yaoundé). Par ailleurs, en mai dernier, Nkembe ne faisait pas partie des 25 joueurs locaux sélectionnés par le manager sélectionneur des Lions Indomptables, Rigobert Song, pour un stage en prélude à celui de l’équipe fanion. Si à cette époque il n’était pas meilleur buteur du championnat, il était quand-même dans la course. Néanmoins, pour le consoler, la Fédération lui a attribué la distinction de but de l’année. Elle récompense cette réalisation inscrite contre Tonnerre Kalara Club de Yaoundé, après avoir passé en revue toute sa défense, reversant un défenseur à deux reprises, après plusieurs feintes de frappe. Au-delà du simple lot de consolation, c’est un titre mérité.