[Sport] Élections à la FECAFOOT : Samuel Eto'o a encore gagné

La Chambre de conciliation et d’arbitrage du Comité national olympique et sportif du Cameroun reconnait l’élection de Samuel Eto’o Fils comme président de la Fédération camerounaise de football. C’est une nouvelle victoire pour Samuel Eto’o Fils dont le maintien à la tête de la présidence à la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), après sa condamnation en Espagne pose problème à certains membres du comité exécutif. Rappelons qu’Eto’o a été condamné à 22 mois de prison avec sursis pour fraude fiscale. Aboubakar Alim Konate et Cie ont saisi à l’effet d’obtenir l’annulation du mandat du patron de la Fecafoot la Chambre de conciliation et d’arbitrage du Comité national olympique et sportif du Cameroun (CNOSC). Leur requête déposée le 26 septembre 2022 a été jugée recevable cependant débouté au fond. Soulignons qu’en plus de vouloir l’annulation du mandat d’Eto’o Fils à la Fecafoot, Aboubakar Alim Konate et Cie voulaient que Guibaï Gatama et la Ligue professionnelle de football du Cameroun soient rétablis dans leur droit. La Chambre de conciliation et d’arbitrage du CNOSC a décidé de rejeter comme étant inopportunes les demandes et prétentions principales et subsidiaires des requérants. Rappelons que ce n’est pas la première qu’une demande d’annulation de l’élection de Samuel Eto’o Fils comme président de la Fecafoot est rejetée. Le Tribunal arbitral de sport (TAS) pour sa part a clos l’affaire ne laissant autre choix qu’aux plaignants comme le président de l’Etoile filante de Garoua Abdouraman Haman Babba de se rabattre vers le tribunal fédéral suisse. Après sa victoire Eto’o s’était réjoui du l’issue du procès. «C’est une joie certainement partagée, celle de notre victoire historique au Tribunal arbitral de sport. Après treize ans de turpides, de bagarres et de querelles contreproductives, le football camerounais doit désormais se jouer dans les stades et non dans les tribunaux. Soyez fiers de ce que vous avez accompli, vous avez libérer le football camerounais», avait-il écrit.