[Société]une fondation pour perpétuer les valeurs d'Achidi Achu

Avec son épouse, Judith Yah Sunday Achidi comme présidente, ce projet compte promouvoir la paix, soutenir les projets agricoles et allouer des bourses aux jeunes comme le faisait de son vivant l’ancien Premier ministre. La résidence de Simon Achidi Achu, à Yaoundé, était bondée de personnalités le samedi 09 juillet 2022. Parlementaires, anciens Premiers ministres, membres du gouvernement, autorités traditionnelles… sont venus assister au lancement officiel de « The Achidi Achu Foundation ». Une initiative dont l’objectif est de promouvoir les idéaux défendues, de son vivant, par le défunt à savoir : la paix, l’agriculture, la culture de l’excellence et le soutien aux personnes démunies. La fondation va honorer également la mémoire de Simon Achidi Achu en tant qu’homme d’Etat de haut rang ; un homme qui a travaillé sans relâche pour la paix, a martelé la présidente de la fondation, Judith Yah Sunday Achidi. « Nous avons le devoir de veiller à ce que son héritage perdure », a-t-elle indiqué sous les applaudissements nourris de l’assistance. Le vice-président du Sénat, Chief Tabe Tando Ndied, fait partie des grands bénéficiaires des largesses de Simon Achidi Achu. « J’étais l’un des bénéficiaires de ses largesses. Il m’a aidé et m’a permis d’avoir une éducation de qualité. Il était épris de paix. L’objectif à travers cette fondation est d’immortaliser ses idées pour la paix ». L’ancien Premier ministre, Philémon Yang, (2009- 2019) était aussi présent à cette cérémonie de lancement de la fondation. Il a couvert le défunt d’éloges : « Il a pris son temps pour me prodiguer des conseils à l’époque. Il m’a montré comment être un bon membre du gouvernement. Quand vous regardez sa vie, vous comprenez qu’il a toujours travaillé pour réussir. Il avait une bonne attitude. C’est parce que nous ne voulons pas que sa vie s’arrête que cette fondation voit le jour. Cette fondation va matérialiser tout ce qu’il a fait et ce qu’il n’a pas pu faire de son vivant. On peut retenir deux choses : il était quelqu’un de sage et quelqu’un de bien. La sagesse est éternelle, il ne meurt jamais. La bonté est invincible ». Simon Achidi Achu est resté célèbre dans l’histoire politique du Cameroun avec ses expressions cultes telles que : « Politics na njangi » (la politique c’est la tontine) ; « You scratch my back, I scratch your back » (littéralement ‘’Tu grattes mon dos, je gratte le tien’’). L’ancien Premier ministre (1992-1996) est décédé le 04 mai 2021 aux Etats-Etats. Il est parti sans voir la paix régner à nouveau dans les régions du Nord-Ouest (sa région d’origine, Ndlr) et du Sud-Ouest. La psychose y a fait son lit avec des affrontements meurtriers en prime. « Pourquoi certains de nos enfants ont pris les armes pour détruire ce qui a pris du temps pour être construit. Aujourd’hui, nous ne pouvons plus aller à Bamenda, Kumba, Mamfé … sans avoir peur. Portons le message de paix », a souligné Chief Tabe Tando Ndied. Le site internet www.achidiachufoundation.com présente une galerie de souvenirs de l’ancien ministre de la Justice.