[Société] Yaoundé : les commerçants protestent à l'avenue Kennedy

Ils dénoncent la fermeture d’une des deux rues de l’avenue qui paralyse leurs activités. Ils ont pris d’assaut l’Avenue Kennedy le 14 septembre 2022. Pancartes en mains, des commerçants ont barré l’une des deux voies cette avenue, fermée depuis le 21 décembre 2021 par la mairie de la ville. Prévue pour deux semaines pour la mise en œuvre d’un projet portant sur la pollution, cette rue est bloquée depuis 10 mois. Une mesure qui selon les commerçants, paralyse leurs activités. D’autant que certains déclarent avoir payé les parkings pour un an. « Ouvrez-nous la voie. Que faire de nos enfants pour cette rentrée scolaire 2022 ? » Pouvait-on lire sur des pancartes. Les commerçants déclarent avoir rencontré des autorités. Notamment le maire de la ville, le Premier ministre, sans qu’une solution ne soit trouvée jusqu’à présent. Malgré cette situation, dénoncent-ils, les services des impôts continuent d’appliquer leurs taxes. Les commerces qui ne se révèlent pas à la réglementation en la matière, sont purement et simplement, mis sous scellés. À travers cette fermeture, la mairie de la ville dit vouloir assainir la capitale en utilisant au maximum les entrées des véhicules dans les espaces commerciaux. Ce qui permettra aux populations d’accéder au marché central à pied. « Elles laisseront leurs véhicules au niveau de la voie barrée et continueront vers le marché à pied », confie le Dr Mfoulou Patrick, chef de la cellule des études de la planification et de la prospective à la mairie de la ville de Yaoundé. Mais, des sources concordantes font savoir que cette voie est fermée en raison de la présence de l’hôtel Adamaoua, nouvellement intégrée à cette place. A terme, cette voie pourrait servir de parking à cet établissement hôtelier. Dans toute cette cacophonie, les commerçants ne demandent qu’à être installés, car ils paient le lourd tribut de cette situation.