[Société] Trois millions de CNI devraient être produites d'ici jeudi

La DGSN s’est engagée à accélérer la production des CNI afin de libérer les dossiers en attente. Depuis plusieurs mois, les services de délivrance des cartes nationales d’identité (CNI) connaissent de fortes perturbations au Cameroun. Pour y faire face, la DGSN (Délégation générale à la sureté nationale) s’est engagée à accélérer la production des CNI afin de libérer les dossiers en attente. « 3 millions de CNI devraient être produites d’ici Jeudi », informe Anne Féconde Noah, la porte-parole de Cabral Libii, sur sa page Facebook. « Cette production intensive a commencé hier Lundi, elle devrait se poursuivre jusqu’à la décongestion totale du centre de production, et des CIATS qui détiennent des milliers de demandes par devers eux », indique-t-elle. D’après la femme politique, la société chargée de la distribution devra faire preuve de dynamisme et de patriotisme pour qu’à partir de Vendredi, « les CIATS soient inondés de CNI, dans les localités environnantes, et que dès Lundi de la semaine prochaine, ce soit la même situation sur toute l’étendue du territoire de la République ». En rappel, Fondikou Daouda a été incarcéré récemment dans un commissariat dans la région de l’Ouest. Il s’était rendu dans ce commissariat pour le retrait de sa CNI qu’il attend depuis plusieurs années. Malheureusement, l’homme aura une fois de plus une réponse négative de l’officier en charge de la délivrance de cette pièce, qui lui fera comprendre qu’elle n’est pas encore disponible. Furieux, après cette énième réponse négative, il va saccager le commissariat. Les policiers présents sur place vont réussir à le maitriser et le jeter en cellule.