[Société] Propagande tribale : Luther Meka prend la défense d'André-Marie Talla

Selon le communicant du RDPC, ce sont ceux qui ont mis ces paroles fascistes dans la bouche du musicien qui ont des comptes à rendre. Le musiciens André-Marie Tala est traité de tribaliste par certains Camerounais suite à ses propos tenus lors de la « All Bamileke Convention ». Pour Luther André Meka, il en est rien. « Je n’ai pas de problème avec Talla André Marie mon chanteur préféré. C’est ceux qui ont mis ces paroles fascistes dans sa bouche qui ont des comptes à rendre à la nation. A chaque combat, il faut bien identifier dans l’affaire le diable, de diabolos, le diviseur. La République du Cameroun riche dans sa diversité, sa culture n’a pas besoin des propos segregationnistes,et ethnocentristes. Utiliser un artiste de reputation pour des objectifs spécieux et fascistes c’est tuer son aura, sa carrière et son capital sympathie. N’exposez pas l’artiste pour la promotion du Bami Power. Ne tuez pas le capital prestige de Talla. Il ne mérite pas cette instrumentalisation du leadership tribal et régional. », a écrit le militant du RDPC sur sa page Facebook. Propagande tribale Le communicant du parti au pouvoir reconnait que la propagande tribale et ségrégationniste existent. « On coopte des artistes de renoms et des écrivains à la plume alerte pour passer le message. Et cela se finance. En dépit des déclarations de mon artiste préféré André Marie Talla, Meiwey a chanté Bamy power, Dongmo a écrit le Dynamisme Bamileke, Tsimi Toro a chanté l’hymne à la gloire du peuple Eton. Si dans le code pénal la haine tribale est un délit. Doit-on encourager la propagande tribale et régionale? Tél est le débat. La propagande tribale est-elle un vecteur de développement, de compétition des communautés ou de division? L’ethnocentrisme est-il un facteur fédérateur et mobilisateur? Un facteur du vivre ensemble? N’est-il pas mieux de travailler dans le sens de la richesse de la diversité culturelle camerounaise et de la construction de l’unité nationale autour des valeurs républicaines qui sont: La patrie, la nation, l’unité nationale, l’attachement à la patrie et à notre histoire, celle de nos nationalistes? », conclut-il.