[Santé]le minsante a saisi des médicaments contrefaits au marché central de Yaoundé

C’était au cours d’une opération coup de poing menée par l'équipe de l'Inspection générale des services Pharmaceutiques du ministère, rapporte une note d’information de ses services de communication publiée ce vendredi 14 octobre 2022. Le ministère de la Santé Publique monte en puissance dans la lutte contre la vente illicite des médicaments contrefaits. Dans une note d’information publiée ce vendredi 14 octobre 2022 via ses plateformes, ses services de la Communication annonce qu’au cours d’une opération coup de poing menée cette semaine au marché central de Yaoundé, l'Inspection générale des services Pharmaceutiques du ministère y a saisi des médicaments contrefaits d’une valeur de 412 millions de FCFA. Il s’agit pour l’essentiel de médicaments tels que la pénicilline, albendazole, baumes, bicarbonate, sparadrap, gentamicine, glucosé, ranitidine... des produits pharmaceutiques de mauvaise qualité, mal conservés et vendus en bordure de route au lieeu-dit « gazon ». Ladite opération a été conduite par le Dr. Mintop de l'Inspection générale des services pharmaceutiques et des laboratoires, qu’assistait le chef de district de santé de Djoungolo, ainsi que des éléments des forces de maintien de l'ordre. « Le stock de médicaments ainsi saisis a été immédiatement acheminé sur le site habituel d'incinération », précise le ministère de la Santé publique. Il importe de rappeler qu’au sens de la réglementation, la vente des médicaments au Cameroun est l’apanage des pharmacies, reconnus comme seul circuit officiel de distribution de ces produits. La vente illégale de médicaments constitue de ce fait une infraction.