[Politique]le Rdpc se prépare minutieusement pour le 6 novembre

Tout y est mis en œuvre pour que la célébration de l’an 40 du Renouveau soit un moment inoubliable de l’exaltation du militantisme et du soutien du Parti à son Président national et chef de l’Etat. Après la publication de la circulaire du SG du Comité central encadrant la célébration de l’an 40 du Renouveau, l’heure est à la préparation proprement dite de l’événement au siège du Rdpc et sur le terrain, c’est-à-dire dans les sections du pays et à l’étranger. La direction à qui incombe la coordination de cette célébration historique, s’assure d’ores et déjà que les directives du SG contenues dans cet important document seront bien assimilées par tous et respectées partout pour cette fête qui est également l’occasion pour les militants, sympathisants et citoyens de bonne volonté de célébrer le Président Paul Biya, se fasse de manière appropriée. Pour la direction du Rdpc qui n’est pas forcément dans une démarche comptable, il s’agit de réitérer à tous que les valeurs du Renouveau qui sont : la rigueur, la moralisation et la justice sociale restent et demeurent d’actualité. Bien plus, l’évolution du pays et les défis qui se dressent devant lui depuis 1982 confortent son précurseur sur l’esprit du Renouveau national se basant singulièrement sur les libertés sociales, la gouvernance, la démocratie qui dans un monde en mutation, ont permis au Cameroun de réussir son entrée au 21ème siècle au moment où nombre de régimes étaient balayés, car n’ayant pas pu s’adapter aux changements. C’est cette dynamique et cette approche participative qui ont permis de susciter l’adhésion de tous autour du chef de l’Etat, soucieux de bâtir progressivement un Cameroun moderne et où il fait bon vivre. Cette synergie entre le Renouveau et le pays, d’une part et entre Paul Biya et le peuple d’autre part, a ainsi permis de rendre les citoyens résilients et fiers d’appartenir à une même Nation. Donnant ainsi naissance à cette mentalité d’indomptable, de peuple de gagnants qui caractérise désormais les Camerounais. En effet, en dépit des obstacles et des crises sociales, sanitaires et économiques, l’essentiel a toujours été sauf : la préservation de la paix et de l’unité nationale. Pour le matérialiser sur le terrain, des investissements importants ont donné lieu à la construction d’infrastructures de poids dans tous les secteurs : social, économique et politique pour le développement économique du pays et l’amélioration des conditions de vie des populations. Soucieux du développement intégral du pays, le pouvoir a tenu à ce que toutes les régions du pays, sans exclusive, en bénéficient. Il en est de même pour toutes les infrastructures de base qui jouent un rôle prépondérant dans l’inclusion sociale et l’épanouissement du peuple. Ce sont toutes ces victoires que le peuple devra célébrer le 6 novembre prochain et porter en triomphe celui à qui revient en premier le mérite : le Président Paul Biya.