[politique]le MRC vers l'adoption d'une charte d'étiquette

La décision a été prise hier mardi 05 juillet 2022 au siège du parti à Yaoundé. Le directoire du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) veut élaborer une charte d’éthique et de déontologie du parti. La résolution approuvant cette proposition a été adoptée hier mardi 05 juillet 2022 au siège du parti à Yaoundé. C’était lors de la première session ordinaire du MRC pour le mois de juillet. La rencontre était présidée par le président national le Pr Maurice Kamto. Cette décision arrive au moment où le débat autour de l’alternance à la tête du MRC fait rage sur les réseaux sociaux. Pourtant, l’article 13 du règlement intérieur du parti dispose que « Tout membre qui remplit les conditions légales et statutaires a le droit de postuler à tout poste électif au sein du parti. » D’ailleurs, « Aucune sanction ne peut être appliquée contre un membre qui a exprimé de façon responsable et constructive ses opinions sur le fonctionnement du parti ou des institutions de la République. » Mandat de cinq ans renouvelable Sur les élections du présidium du Directoire, l’article 28 des Statuts, établit que “Le Président National du parti, les Vice-Présidents, le Secrétaire Général et le Trésorier National sont élus au début de chaque Convention ordinaire ou, le cas échéant, extraordinaire, pour un mandat de cinq ans renouvelable deux (2) fois, au scrutin de listes”. Mais, il faut compléter cette disposition par l’article 48 des mêmes Statuts qui confirme que “Les dispositions de l’article 28 des présents Statuts qui limitent à deux (2) le nombre de renouvellement des mandats du Président National, des Vice-Présidents, du Secrétaire Général et du Trésorier National ne s’appliquent pas au mandat exercé avant l’adoption de la modification des présents Statuts par la Convention d’avril 2018”.