[Politique] Valère Bessala : ‹‹célébrer le 6 novembre est une honte dans une république››

Pour le leader du Parti Jouvence l’actuel président de la République est ancré dans la violence que ne l’était le président Ahidjo. Dans l’émission Canal Presse de ce dimanche 6 novembre 2022 sur Canal 2 International, la télévision de l’homme d’affaires Emmanuel Chatue, les panelistes surfent sur le bilan de Paul Biya, 40 ans après son accession à la magistrature suprême. Selon Valère Bessala, une telle journée ne devrait pas faire l’objet d’une célébration. « Célébrer le 06 novembre est une honte dans une République. Je crois que même le président n’en veut pas, il est toujours resté silencieux ce jour. L’objectif d’un parti politique c’est d’accéder au pouvoir et le conserver. Le fait que Paul Biya soit resté 40 années au pouvoir démontre la faiblesse de ceux qui sont en face. Mais quel type de faiblesse ? », questionne le leader du Parti Jouvence. « Il y a une faiblesse instituée, du fait de l’environnement juridique presque carcéral qu’a imposé le gouvernement en place aux autres partis d’en face. Que ce soit la société civile contestatrice, ou la vraie opposition contestatrice qui à travers des lois en vigueur n’a pas trouvé des lois ou des fenêtres pour pouvoir s’exprimer. L’homme est devenu plus assis dans la violence que ne l’était son propre père Ahidjo », regrette Valère Bessala dans l’émission Canal Presse sur Canal 2 International.