[Politique] UPC : la Cour suprême confirme Pierre Baleguel Nkot au poste de SG du parti

C’est en lieu et place de Robert Bapooh Lipot, choisi en 2018 par le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji. C’est Me Simon Serge Kack Kack, responsable de la communication de l’Union des populations du Cameroun (UPC) qui fait l’annonce dans un communiqué publié le 15 octobre 2022. « … la Chambre administrative de la Cour Suprême, au cours de son audience publique ordinaire du 12 octobre 2022, a prononcé le rejet parce que non justifié, du pourvoi formé par l’Etat du Cameroun sous la bannière du Minat contre l’ordonnance du Président du Tribunal administratif du Centre ayant ordonné en 2020 le sursis à exécution de la décision ministérielle qui a désigné en 2018 Sieur Robert Bapooh Lipot comme Secrétaire général de l’UPC au détriment du Secrétaire général démocratiquement élu au 7ème Congrès d’octobre 2017 ». « La Haute juridiction a, par le même arrêt, infligé une autre déculottée judiciaire à ce dernier en déclarant à juste titre et à bon droit, son intervention volontaire irrecevable », commente l’avocat-militant. « Comme nous pouvons aisément le constater, se réjoui Me Kack Kack, l’imposture, l’escroquerie politique et la cupidité, n’ont jamais prospéré en politique, surtout face à un pouvoir judiciaire déterminé à rétablir la morale et l’éthique politiques ». Le verdict de la Cour suprême est un nouveau désaveu du ministère de l’administration territoriale dans la bataille de leadership à l’UPC. Mais surtout une nouvelle désillusion judiciaire pour Robert Bapooh Lipot dans son opération de reconquête du fauteuil de secrétaire de l’UPC, perdu au congrès électif 2017 au profit de Pierre Baleguel Nkot.