[Politique] Régime de Paul Biya : le coup d'État ‹‹ scientifique ›› se profile à l'horizon

Selon Saint Eloi Bidoung, leur ‘‘arsenal’’ est constitué de pénuries fictives ou organisées… Paul Biya, président du Cameroun depuis 1982, pourrait être victime d’un coup d’Etat scientifique. C’est ce qu’affirme l’ancien militant du RDPC Saint Eloi Bidoung. «Le complot ourdi contre Paul Biya et son régime, se veut hautement scientifique selon les services secrets occidentaux. Ceux qui en sont les commanditaires, Paul Biya les a identifiés par le passé, comme des ‘‘apprentis-sorciers tapis dans l’ombre » », prévient-il dans sa tribune publiée le 30 août 2022 sur sa page Facebook. L’homme politique explique que ‘‘Le complot scientifique’’, en opposition au ‘‘complot spirituel ou Militaire », est une construction d’intellectuels et d’intelligences, qui utilisent des moyens ‘‘scientifiques pour aboutir à la mise en déroute populaire d’un pouvoir établi. « Leur ‘‘arsenal’’ est constitué de pénuries fictives ou organisées, des hausses de prix non justifiables des produits de consommation courante et de Première nécessité, des perturbations fréquentes dans la fourniture des services publics ou de grande nécessité (eau, électricité…), le sabotage des projets inscrits au BIP et le détournement. », soutient-il. Lire ci-dessous l’intégralité de sa tribune : Coup de Tonnerre Par Saint Eloi Bidoung CAMEROUN : Le Coup d’Etat scientifique se profile et se peaufine Le complot ourdi contre Paul Biya et son régime, se veut hautement scientifique selon les services secrets occidentaux. Ceux qui en sont les commanditaires, Paul Biya les a identifiés par le passé, comme des ‘‘apprentis-sorciers tapis dans l’ombre ». Dès qu’on parle de coup d’Etat, on voit tout de suite l’armée et les militaires en action. Il s’agit là, d’une technique révolue, obsolète, qui sème pleures, confusion, désordre, consternation, désolation ; Technique qui s’accompagne, d’un cortège de morts et d’un fleuve de sang. Le crépitement des armes automatiques AK44 et Kalachnikovs, terrorisent et traumatisent les populations du fait de la brutalité avec laquelle les hommes sont tués. Les souvenirs du putsch du 6 avril 1984 ne sont pas estompés. A côté de cette technique brutale d’accaparement du pouvoir, il y a ce que Saint Eloi Bidoung appelle le « Coup d’Etat Scientifique ». De quoi s’agit-il ? ‘‘Le complot scientifique’’, en opposition au ‘‘complot spirituel ou Militaire », est une construction d’intellectuels et d’intelligences, qui utilisent des moyens ‘‘scientifiques pour aboutir à la mise en déroute populaire d’un pouvoir établi. Au Cameroun, « Le complot Scientifique » ratisse haut et large autour du fauteuil de Paul Biya, Les hommes se recrutent, sans effroi, autant chez les ‘‘Kamtoïstes’’ que dans la haute administration, la territoriale, l’armée, les services de renseignements, la société civile, la presse et les milieux universitaires. Ils veulent tous le pouvoir, en bandes organisées ou en solitaire. Leur ‘‘arsenal’’ est constitué de pénuries fictives ou organisées, des hausses de prix non justifiables des produits de consommation courante et de Première nécessité, des perturbations fréquentes dans la fourniture des services publics ou de grande nécessité (eau, électricité…), le sabotage des projets inscrits au BIP et le détournement.