[Politique] Ni John Fru Ndi accusé de piller les caisses du parti

Entre achat de voiture personnelle, contribution pour son voyage, assistance pour besoin basique, certains militants du Social Democratic Front dénoncent la gestion des finances du parti. Décidément le Social democratic front (SDF) n’est pas encore sorti de sa zone de trouble. Après les dernières nominations faites par le Chairman Ni John Fru Ndi, une bataille se fait actuellement sur la gestion d’environ 200 millions de FCFA des ressources du sénat par deux ex sénateurs SDF législatures 2013-2018. Le lanceur d’alerte Boris Bertolt rapporte que ladite bataille oppose le président du groupe SDF au Sénat Ex SG, Jean Tsomelou et la Sénatrice Dr Haoua Madeleine, proche du vice-président du SDF Joshua Osih. D’après ce dernier, les militants du parti de la balance ont découvert que 4 rubriques sur six ont été mises à profit pour le Chairman. «1) Contribution achat véhicule Chairman: 16 millions 500 000 Fcfa. 2) Assistance pour besoin basique Chairman ( sans toute autre précision): 70 millions Fcfa. 3) Entretien adduction d’eau chez le Chairman à Bamenda : 1 million 500 000 Fcfa. 4) Contribution pour voyage du Chairman : 3 millions 600 000 Fcfa. Selon des cadres du parti ceci est valable au sénat comme à l’assemblée nationale. Ainsi que dans le financement public des partis politiques et des campagnes où le Chairman s’octroie plus des 2/3 des ressources. Conséquences : Le SDF n’a pas de siège en son nom, des loyers impayés, pas de traçabilité financière», peut-on lire dans la publication du lanceur d’alerte Boris Bertolt.