[Politique] Maurice Kamto moqué par Célestin Djamen pour n'avoir pas été reçu par Macron

Le président français n’a pas eu l’occasion de s’entretenir avec les leaders de l’opposition. Durant sa visite officielle au Cameroun, le président français Emmanuel Macron devait en principe échanger avec trois leaders de l’opposition. Il s’agit notamment de Maurice Kamto, le président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), Cabral Libii, le président national du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN), mais aussi Fru Ndi, le président national du Social democratic front (Sdf). L’échange n’a finalement pas eu lieu. Pour se consoler, l’opposant Maurice Kamto a pris part à la rencontre entre parlementaires français, accompagnant le président français, et les partis politiques représentés au parlement qui s’est tenue hier à Yaoundé. « Certains responsables d’ONG New-look et de partis politiques, à défaut de rencontrer le Maître, se sont contentés du menu fretin, c’est à dire rencontrer, juste pour la photo qui « fera date » les parlementaires français de seconde zone. Finalement la dialectique du Maître et de l’esclave n’est pas une vue de l’Esprit, c’est une réalité. Voilà donc nos nouveaux esclaves soi-disant leaders de l’eau-position, pervertis à l’idée que l’élévation à la dignité néocoloniale passe par des selfies avec les anciens colons. », a commenté Célestin Djamen sur sa page Facebook. « « L’Afrique fût colonisée parce qu’elle était colonisable… « disait déjà le grand leader panafricainiste, un certain Njomo Kenyatta ….on comprend mieux l’esclavage et la colonisation maintenant, ça se passe dans la tête. Quand je pense qu’ils accusaient le père d’avoir vendu au détail le Cameroun aux Gaulois, imaginez seulement un instant si c’était eux au Pouvoir, ça serait en gros !! Allô Docteur le larbinisme des Tropiques ça se soigne ? », ajoute l’homme politique.