[Politique] l'opposition appellent Macron à reconnaître les ‹‹ crimes de la France coloniale ››

Un collectif de partis politiques a appelé Emmanuel Macron à reconnaître les «crimes de la France coloniale» au Cameroun. Le Chef de l’Etat français, Emmanuel Macron est arrivé dans la nuit du lundi au Cameroun pour un séjour de deux jours. Le successeur de François Hollande à l’Elysée aura un entretien tête-tête avec son homologue Paul Biya ce mardi au Palais d’Etoudi. Les deux personnalités d’Etat devront aborder des sujets de gouvernance politique, de décentralisation et des défis sécuritaires auxquels le Cameroun est confronté. Dans la foulée de cette visite, un collectif de partis politique d’opposition ont appelé Macron à reconnaître officiellement et publiquement, les «crimes de la France coloniale» au Cameroun. «Nous avons un contentieux historique avec la France. Ce n’est pas l’arrivée de Macron qui fait naître le problème. Nous saisissons l’occasion pour réveiller les Camerounais par rapport au problème avec la France qui est de remettre tous les crimes de la France sur la table et le solder définitivement si on veut avoir une relation apaisée», a déclaré Bedimo Kuoh, membre du Mouvement africain pour la nouvelle indépendance et la démocratie (Manidem), lors d’une conférence de presse à Douala. De son côté, Valentin Dongmo a appelé le chef de l’État français à «la reconnaissance des crimes de la France coloniale comme elle a commencé à le faire en Algérie». Ce membre du Manidem a également pointé du doigt le franc CFA, monnaie commune à une dizaine de pays d’Afrique, dont le Cameroun, émise en France et considérée par ses détracteurs comme l’un des derniers vestiges de la «Françafrique». Pour cette première visite au Cameroun, Emmanuel Macron n’est pas en terre conquise. Ses déclarations, faits et gestes seront scrutés de très près par l’opposition et la société civile.