[politique] lancement officiel de la révision des listes electorales à bertoua

Une délégation d’ELECAM, l’organe en charge de l’organisation matérielle des élections au Cameroun, a séjourné les mardi 03 et mercredi 04 janvier 2023 dans la région de l’Est.

 

Inscrire le maximum d’électeurs sur les listes, c’est l’objectif que se fixe Elections Cameroon à l’entame du processus de révision des listes électorales. Pour l’année 2023 qui est en cours, ELECAM met davantage l’accent sur l’inclusion sociale. L’organe compte ainsi améliorer l’inscription des femmes, des minorités et des personnes vivant avec un handicap. Dans ce sillage, une équipe conduite par le directeur général des élections officiellement  ouvert le bal le 04 janvier 2023 dans la région du soleil levant.

Erik Essoussè et sa suite ont d’abord tenu une séance de travail avec les autorités administratives, puis avec le vice-recteur avant de se rendre au point d’inscription de l’université de Bertoua. Ce dernier se trouve au quartier Kano à la Faculté des sciences juridiques et politiques. A cette occasion, Erik Essoussè a échangé avec les étudiants sur le processus électoral, la transparence, le vote électronique, avant de remettre des lots à certains étudiants.

Après le campus, la délégation d’ELECAM a visité la chefferie de Bororo à Mandjou, à la périphérie de Bertoua. Cette chefferie abrite un point spécial d’inscription facilitant l’accès à la révision des listes aux minorités Bororo.

L’opération de révision des listes électorales est prévue chaque année entre le 1er janvier et  le 31 août. Au terme du processus l’année dernière, le fichier électoral d’ELECAM a enregistré un peu plus de 7 millions d’électeurs. En début d’année 2023, le Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN) a renouvelé son objectif d’atteindre au moins 11 millions d’inscrits sur les listes électorales d’ici la fin du processus. D’autres partis politiques comme le RDPC, l’UNDP, encouragent les citoyens à aller s’inscrire. Le MRC est entré dans la danse tout en plaidant pour l’enrôlement effectif et la transparence du fichier électoral lors des élections.